HOMMAGE A NOS MEMBRES DISPARUS



Nous avons eu la douleur d’apprendre le décès de Monsieur FERREN survenu le 13 juin 2010. Cette nouvelle nous a consterné, Patrick et moi connaissons personnellement Monsieur et Madame FERREN, des gens charmants qui oeuvrent depuis toujours à la sauvegarde de nos petits amis. Madame FERREN poursuit seule désormais avec beaucoup de courage et de détermination sa mission de sauvegarde et de protection des hérissons. Nous lui présentons, ainsi qu’à toute sa famille nos plus sincères condoléances.

Madame VANDAMME est partie également en fin d’année 2009, victime d’une longue maladie. Elle avait fait énormément pour les petits hérissons qu’elle recueillait et soignait depuis tant années, elle a mené son combat avec beaucoup de courage jusqu’à ce que ses forces l’abandonnent. C’était une femme adorable, très chaleureuse, le coeur sur la main, passionnée par les animaux Nos plus sincères condoléances à sa famille


PIERRE WABNITZ


Nous n’oublierons jamais Pierre et sa gentillesse légendaire, son regard rempli d’intérêt et de compassion. Le rayonnement et la force qui émanaient de sa personne forçait le respect et l’admiration. Son énergie tranquille était apaisante. Il était toujours partant pour des sauvetages de hérissons, même loin de son domicile Nous garderons à jamais dans nos cœurs son charmant sourire et sa bienveillante sollicitude, nous sommes chanceux d’avoir côtoyé cet ardent défenseur de la cause animale. ADIEU PIERRE


RAYMOND DEVILLAINE



Il y a des personnes qui d'emblée vous semble symptique et attendrissantes. La première fois que nous avons rencontrés Raymond c'est ce que nous avouns ressenti, il semblait à la fois tellement vunérable et tellement déterminé à apprendre comment s'occupé des hérisson!
Nous avons été impressionnés par sa soif dapprendre et sa capacité à s'émerveiller de la vie sous toutes ses formes. Nous sommes riches de l'avoir conu, il nous a appris que malgré le poids des années, on peut évoluer dans la vie en gardant intacte son âme d'enfant.Nous espérons de tout coeur ne jamais être désabusés et comme lui garder jusqu'à notre dernier souffle l'enchantement d'exister tout simplement
MERCI RAYMOND DE NOUS AVOIR ENSEIGNE CELA


Jeannine ROCCHIA



Mme Jeannine ROCCHIA nous a quittés, cette femme exceptionnelle faisait énormément pour les hérissons donnant de sa personne pour le sauvetage de nos petits amis. Elle était également très sensibilisée par la détresse animale sous toutes ces formes. Son départ laisse son mari complètement désemparé et ses animaux en deuil. Nous présentons à Roger et à sa famille nos plus sincères condoléances pour la perte de cet être hors du commun.


HOMMAGE A GEORGETTE



Je connaissais Georgette NOEL depuis plusieurs années, en effet, cette personne, gentille, active et pleine de bonne volonté, fort dévouée à la cause animale me téléphonait souvent pour avoir des conseils pour s’occuper de petits hérissons en détresse. Elle mettait beaucoup de cœur à l’ouvrage, je n’hésitais pas alors à lui rediriger tous les petits hérissons en perdition trouvés dans son département.

L’été dernier, elle me téléphone affolée, elle avait recueilli quatre petits orphelins et deux venaient de décéder sans qu’elle en comprenne la cause, les animaux (très jeunes) semblaient très ballonnés. J’eus beau me creuser la cervelle, je n’arrivais pas à comprendre ce qu’il se passait, d’autant plus que son appel téléphonique n’était pas un cas isolé.

Je demandais à Mme NOEL de bien vouloir faire pratiquer une autopsie par son vétérinaire, les résultats ne se firent pas attendre, le tube digestif des petits animaux était complètement bouché par l’amalgame du lait maternisé. Je ne comprenais toujours pas (le lait était le même que nous utilisons depuis plusieurs années avec succès). Intriguée, je me penchais avec interrogation sur la boîte et constatais avec horreur que le laboratoire TVM, qui fabriquait le lait, avait fait une erreur de dosage, le hérisson était répertorié dans la rubrique « rongeurs » et de ce fait, le dosage était ainsi doublé. (la proportion pour les mammifères est beaucoup moins concentrée)

Nous avons immédiatement téléphoné au laboratoire pour lui indiquer le problème et avons mis l’information sur le site internet.

Madame NOEL a cru devenir folle de chagrin en apprenant la nouvelle, c’est tellement bête une simple erreur de dosage ! tant de souffrances pour rien. Grâce à elle cependant, beaucoup de petits hérissons ont échappé à une mort atroce cet été là. Quant au petit dernier, le petit « JUSTIN », il a été sauvé, Georgette s’est occupée de lui avec beaucoup de dévouement et de patience, le vétérinaire lui a conseillé de lui faire boire beaucoup d’eau afin de diluer l’amalgame et de lui masser l’estomac. Son acharnement et son dévouement ont été récompensé.

D’autres petits amours ont transité par la suite chez Georgette, elle ne s’occupait d’ailleurs pas de sauver que des hérissons, des hirondelles et un petit martinet ont été recueillis en 2005. Tous ces petits animaux vivent désormais grâce à elle.

Elle nous a quittés brutalement en cette fin d’année 2005.

Elle manquera beaucoup à son compagnon André, ses deux fils, ses 8 petits enfants, à sa sœur qu’elle adorait et à nous également.


HOMMAGE A ROGER


Bonjour,
J'ai longtemps hésité avant de vous raconter une histoire du fait qu'elle m'est personnelle, mais qu'elle vous intéressera peut-être en raison de son rapport avec nos petits animaux protégés.
Originaire de Paris, je n'avais jamais vu un hérisson vivant avant de venir en Provence. Or il y a quelques années j'étais dans mon jardin au bord du bassin à observer mes poissons lorsque soudain je sentis un frottement contre l'arrière de mes pieds. Me retournant j'aperçus une petite masse oblongue s'éloigner lentement pour la première fois je voyais un hérisson. Certains pourraient dire que c'était un signe prémonitoire. J'ai nourri cet animal qui est resté dans mon jardin plusieurs jours, puis a disparu. Ayant raconté cette histoire à plusieurs personnes, on m'a bientôt apporté des hérissons mal en point où perdus en pleine ville. Certains n'ont pas survécu malgré les soins. J'en ai confié d'autres à une de mes filles qui les a remis en liberté dans une campagne éloignée de la circulation routière. Je me suis très vite attaché à cet animal qui me plaît parce qu'il garde un comportement d'indépendance tout en sachant pertinemment reconnaître très rapidement si un être humain lui est hostile ou bienveillant. Il ne se soumet pas comme un animal domestique et conserve sa propre personnalité. Venons en à la relation que j'entretiens avec le hérisson que j'ai depuis novembre dernier. Ma fille a failli l'écraser avec sa voiture sur la route alors qu'il était allongé et perdait du sang. E!!e me l'a confié et j'ai fait tout le possible pour sauver cet animal. Je voulais absoluement qu'il vive, mais c'était une véritable obsession de ma part. Et là, le monde médical m'a donné une explication relevant du psychisme. Il faut que je vous précise que je . souffre d'un cancer pulmonaire chimiorésistant en phase terminale. D'après cette explication, il semblerait que me sachant condamné à brève échéance, j'a! transféré sur mon hérisson malade ma volonté de combattre la mort contre laquelle on ne peut plus rien pour moi-même mais de voir triompher la vie pour cet animal. Mon médecin traitant m'a dit récemment qu'en voyant mes radiographies en novembre 2003, il pensait que je ne vivrais pas plus de 6 mois. Je suis donc en survie depuis plus d'un an. Le médecin vient me voir chaque semaine et il ne me demande pas comment je vais, mais::"comment va Pic-Pic ?". Il m'a déjà dit"Si Pic-Pic va bien, c'est O.K. pour vous aussi". Il n'en revient pas que je sois encore en vie. Et peut-être grâce à ma gentille "Pic-Pic" avec laquelle j'ai de très proches relations de confiance Vous comprenez maintenant d'autant plus pourquoi je souhaite qu'elle ait des petits. C'est pour son bien à elle, mais pour moi c'est aussi la volonté de voir triompher la vie.
Tout celà est intime mais j'ai éprouvé le besoin de vous le raconter. Je souhaiterais vous rencontrer, vous et naturellement Patrick mais le Sanctuaire est trop loin de Six Fours. Par contre si vous avez l'intention de prendre des vacances, je peux vous héberger tous deux, bien sûr gratuitement dans ma villa qui est grande. La mer est à 300m. et la côte est magnifique. Aujourd'hui j'ai été très bavard, mais celà m'a fait du bien.
A très bientôt
Très amicalement. Roger Cousin

Nous voulions faire la surprise à Roger de le rencontrer un peu plus tard, avant la fin de l’année, car notre emploi du temps est tellement chargé ! Hélas, un appel d’Evelyne (une amie de Roger) nous apprend que Roger s’est endormi pour toujours. Nous avons été très affectés par cette nouvelle.
Les petits hérissons de Roger, ils ont été réinsérés dans une autre région au grand désespoir d’Evelyne qui souhaitait que les petits lui soient confiés.
Roger va beaucoup nous manquer. Néanmoins, sa gentillesse, sa disponibilité et son amour inconditionnel pour les hérissons resteront gravés à jamais dans notre mémoire.
Anne Burban


mon adresse email